Construire un support de toupie pour le Pantorouter

Construire un support de toupie pour le Pantorouter

Note du traducteur

En Amérique du Nord, on appelle "toupie" ce qu'en France on appelle une "défonceuse". Ce texte n'est pas spécifiquement adressé aux seuls Français, c'est pourquoi le terme de toupie (= router, en anglais) est conservé.

La toupie que j'utilise sur le Pantorouter est un modèle pour lequel une base plongeante est livrée. De telles toupies sont disponibles auprès de plusieurs fabricants en Amérique du Nord et la plupart ont un corps identique d'un diamètre de 3,5" (89 mm). Elles sont souvent utilisées avec des ascenseurs à toupie, y compris mon modèle fait maison.

Ces modèles sont plus difficiles à trouver et plus chères dans d'autres coins du monde. Cela n'a aucun sens non plus de s'en faire livrer une des USA ou du Canada car nos machines sont en 120 volts et non en 240. Un certain nombre de personnes en Europe ont utilisé des toupies du modèle DeWalt D26204, mais elles sont plus petites et plus chères. Vous trouverez plus d'informations sur cette page à propos des toupies à base fixe..

Depuis (2014), j'ai également conçu mon Pantorouter XL, qui dispose d'un mécanisme qui peut recevoir la plupart des toupies plongeantes.


Pour montrer que plusieurs types différents de toupies peuvent être utilisées avec le Pantorouter, j'ai construit un support pour un modèle beaucoup plus petit, le Bosch Colt (connu également sous la référence GKF 600 dans d'autres parties du monde). La plupart du temps, j'utilise d'assez petites fraises sur le Pantorouter, il n'est pas nécessaire d'utiliser la faculté de la toupie d'y monter de grosses fraises comme j'ai pu le faire. Étant donné le faible poids de cette machine, il n'y pas non plus besoin d'adjoindre des ressorts pour compenser son poids.


J'aurais pu aussi faire le choix du type de toupie dont l'image figure ci-contre. La partie avant du boîtier est cylindrique et d'un diamètre de 43 mm, ce qui est idéal pour sa fixation, et le corps étroit serait très facile à loger. Mais cette toupie vient d'Allemagne, dispose d'une pince de serrage métrique (8 mm) et son voltage est en 240 volts. Cela n'est donc pas adapté à l'Amérique du Nord. Je ne possède pas cette toupie - j'ai un ami allemand, Michael Shultheiss, qui a pris en photo cette toupie pour moi. Je n'ai pas vu ce genre de machine au Canada, mais elles ne sont pas rares en Europe.


La Bosch Colt possède un corps cylindrique d'un diamètre de 71 mm, ce qui est assez semblable à d'autres toupies de paume. J'ai donc mis à jour les plans pour y inclure également des modèles pour le montage d'un corps de 71 mm de diamètre. J'ai également ajouté des directives pour des diamètres de 43 et de 60 mm aux modèles ; si vous construisez cet engin et utilisez l'une de ces toupies, vous pourrez simplement opter pour ces diamètres plutôt que pour le diamètre de 71 mm.

Avant de poursuivre, je me suis assuré que mes modèles était à la bonne échelle. Si vous avez imprimé les modèles et qu'ils ne sont pas tout à fait à la bonne taille, tentez de modifier la configuration d'impression de votre navigateur web pour arriver aux mesures exactes. Vous devriez être en mesure d'entrer un pourcentage fractionnaire au clavier.


Je découpe mes modèles et les colle sur du contreplaqué. Je ne fais que quelques points de colle pour faciliter le retrait du papier et il y a ainsi moins de risque de déformer le papier en le trempant de colle.

La première chose que j'ai faite a été de reporter les marques des centres des perçages sur le support avec un poinçon. M'étant assuré que l'échelle d'impression était parfaitement juste, je pouvais être sûr que ces points seraient précis. Cette étape est importante, il vaut mieux reporter ces marques avant de prendre le risque d'abîmer les modèles. Ne percez pas non plus les trous tout de suite - cela pourrait également endommager les modèles.


Découpez les formes. La coupe du support est décisive. J'utilise une lame de scie à ruban que j'ai affuté les côtés pour obtenir des coupes plus régulières. L'affûtage a réellement nettoyé la coupe de cette lame, même si elle a un léger défaut suite à une mésaventure connue lorsque je l'ai déroulée.

Si vous n'avez pas de scie à ruban, vous pouvez essayer d'utiliser un coupe cercle pour réaliser les coupes internes mais assurez-vous qu'il y a bien du bois tout autour du cercle dans ce cas. La scie à ruban serait vraiment idéale. Envisagez peut-être d'en construire une.


Je vérifie ici que les formes découpées conviennent à ma toupie. Plus facile d'arranger ça avant d'avoir collé l'intégralité du support ! J'ai déjà retiré les modèles papier avant de prendre cette photo mais ce serait une bonne idée de les laisser jusqu'à ce que vous ayez vérifié l'ajustement, au cas où vous auriez à faire quelques retouches.


Je perce les trous pour les tiges. J'ai réalisé des poinçons relativement larges pour en faire des trous pilotes. Ces trous aideront vraiment à guider le foret sur le bon repère.


Je colle deux planches ensemble. Pour ma Bosch Colt, j'ai doublé l'épaisseur de la planche avant parce que c'est la seule partie de la toupie qui est cylindrique. Si vous utilisez un modèle du type de la verte avec un montage en 43 mm, vous ne devriez pas procéder de cette manière. Préférez plutôt doubler l'épaisseur du support arrière, ou fabriquez deux supports (avant et arrière) d'une seule épaisseur et ajoutez 19 mm aux cales d'espacement entre les deux supports pour compenser.


Lorsque j'ai fabriqué un support de toupie précédemment, j'ai appris qu'il était tout simplement impossible de coller et d'aligner l'ensemble en une seule fois. J'ai alors collé les cales d'espacement séparément avant de coller le support arrière.


Je suis prêt maintenant à coller le support arrière. La surface plane de ma table m'aide à aligner les pièces. Je dispose aussi d'une équerre de charpentier prête à l'usage pour m'assurer que j'aurai un alignement latéral parfait.


Tout est collé, je vérifie l'ajustement de la toupie. Je marque les trous de vis du collier de serrage pour créer les avant-trous dans le support de toupie. Ces avant-trous me guideront pour percer les trous de vis.


Je vérifie la position latérale de la toupie par rapport aux tiges de chaque côté. Cette prise de mesure est seulement une vérification - j'aurais fait une sacrée erreur dans ma découpe si je trouvais ma toupie considérablement décentrée.


Je vérifie le jeu haut et bas de l'axe de la toupie. Je place une tige d'un quart de pouce dans la pince de serrage de la toupie pour contrôler. Il est préférable de tourner un peu manuellement la tige dans la mâchoire de la toupie pour vérifier que la tige est bien droite.

Les tiges qui soutiennent le support de toupie sont toutes sur des blocs à la même distance de la table, je vérifie ici si la tige est à la même distance de la table à l'avant et à l'arrière.

Assurez-vous que votre support de toupie ne tangue pas d'avant en arrière lorsqu'elle est disposée ainsi. Si elle tangue, il y a peut-être du jeu et cela doit être réglé sans attendre.


Je vérifie si c'est d'équerre latéralement.


La Bosch Colt (GKF 600) a malheureusement une forme ergonomique sur l'arrière de son carter. Cela la rend difficile à la loger à cet endroit. Mais une fois que je l'ai forcée à se retrouver en alignement, j'ai collé quelques cales de bois pour que cela puisse relever le carter plastique. Heureusement cela l'a gardé alignée et elle se réalignera lorsque je retirerai et réintègrerai la toupie dans ce support.

Une fois que j'ai monté ce support dans le Pantorouter, je me suis rendu compte qu'il y avait pas mal d'avantages à utiliser une toupie de petite taille. Je dispose de plus de capacité de mouvement avec cette toupie avant qu'elle aille heurter l'arceau arrière du Pantorouter. De même, grâce à son faible poids, mes ressorts n'ont pas besoin d'être aussi gros.


Ici j'utilise une fraise d'un 1/2" (12.7 mm) pour réaliser un tenon de 3 cm de longueur dans du chêne. Le chêne est plutôt dur et j'ai dû façonner ce tenon en plusieurs étapes, mais cela a été. Je ne ferai pas vraiment d'assemblages tenon-mortaise très grands avec cette toupie, mais pour un travail normal, ce sera plus raffiné qu'avec un modèle plus gros. Je pense que le modèle idéal aurait disposé d'une pince de serrage de 8 mm, mais tout comme les fraises en 8 mm, il n'est pas disponible en Amérique du Nord.

J'ai ajouté aux plans les gabarits que j'ai utilisés pour cette toupie. Pour d'autre diamètres de toupies, servez-vous d'un compas pour ajouter un cercle de la taille qui convient sur les gabarits avant de les utiliser.

Mise à jour 2014 : j'ai depuis créé le Pantorouter XL, qui dispose d'un plus grand mécanisme à pantographe et en mesure de loger la plupart des toupies plongeantes.


Retour au Pantorouter